Test / Review – Just Dance 2019

La nouvelle édition de Just Dance est de sortie

 

Comme chaque année, Ubisoft sort une nouvelle itération de sa série de jeux de danse. Sans surprise, la cuvée 2019 se révèle toutefois très convaincante.

Incontournable, Just Dance revient sur le dancefloor avec ce dixième opus qui amène à l’occasion 40 nouveaux morceaux. Seule rescapée d’un genre de jeux pratiquement disparu, Just Dance mise toujours sur son accessibilité pour séduire le grand public.

Le titre d’Ubisoft laisse plusieurs alternatives pour détecter les mouvements effectués, dépendant notamment de la plate-forme utilisée. Sur Xbox, il est possible d’utiliser Kinect, ce qui peut être l’occasion pour certains de le ressortir du placard, ou un smartphone. Il faudra donc installer l’application gratuite Just Dance Controller au préalable, activer le WiFi de son téléphone, puis s’habituer à le garder en main lors de chaque chanson. Ce système de reconnaissance lié aux smartphones est très pratique et l’application ne nécessite pas un terminal très puissant. L’application permet de pouvoir connecter jusqu’à 6 joueurs différents simultanément mais ne reste utilisable que sur Xbox One et PS4.

ADVERTISING

La manette doit toutefois bien rester connectée, cependant son rôle ne se limitera principalement à naviguer plus aisément dans le menu du jeu, entre deux chansons, exception faite du mode Kids, qui est le seul mode où une manette peut servir à suivre les mouvements effectués, mais nécessite quand même un smartphone pour pouvoir lancer le jeu.

La reconnaissance de mouvement est correcte, mais reste malgré tout assez imprécise, et cela se ressent encore plus lors de l’utilisation avec un smartphone. Comme les précédents Just Dance, il est seulement nécessaire de bouger le périphérique tenu, cela repose donc sur la bonne foi de chacun. Cependant, ceci peut être vu comme étant le moyen de proposer un titre qui reste à la portée du plus grand nombre.

Le titre est largement accessible et chaque type de joueur y retrouvera son compte, que ce soit le joueur débutant, ou confirmé, au travers d’une playlist à la difficulté variée. Les quelques 43 titres proposés restent dans le même style auquel la série nous a habitués, c’est donc sans trop de surprises qu’on retrouve principalement des musiques populaires de ces dernières années. On retrouve ainsi Sugar de Maroon 5, no tears left to cry d’Ariana Grande, Toy de la gagnante du dernier Eurovision Netta, un remix électro du thème de Pac Man, I Feel It Coming de The Weeknd et Daft Punk et même de la K-Pop.

Dans un style très simple et coloré, le style visuel du jeu ne convaincra pas tous les joueurs. La direction artistique empruntée par Ubisoft est – il est vrai – très particulière puisqu’elle repose sur des animations montrant la chorégraphie à suivre. Toutes ces chorégraphies ont été enregistrées au sein des studios d’Ubisoft par des danseurs professionnels en motion capture. Ces chorégraphies sont vraiment travaillées et il n’y a rien à redire de ce côté-là. Même s’il est possible d’être parfois surpris par certains mouvements, en particulier si l’on est encore un profane de la série, le titre se veut accessible et les pas de danse restent faisables notamment grâce aux pictogrammes apparaissant en amont, dans un coin de l’écran. Il est d’ailleurs possible de retrouver les paroles de la chanson en cours, de l’autre côté de l’écran, si jamais l’envie de chanter se présente.

De nombreuses options permettent de paramétrer l’interface que l’on a en cours de partie, ce qui laisse le choix de la modifier à sa guise. Cela est agréable si l’on ne souhaite pas faire apparaître un élément en particulier, comme les paroles ou les pictogrammes. D’ailleurs, il est assez dommage de ne pas pouvoir en modifier le délai d’apparition, le timing est parfois un peu trop juste, cela se ressent particulièrement lorsqu’il s’agit d’une chanson au rythme soutenu.

Il faudra tout de même plusieurs sessions avant de faire le tour du contenu du titre, sachant que certaines chansons doivent être débloquées grâce aux Mojos accumulées, qui sont la monnaie propre au titre. Il sera possible d’en récupérer à la fin de chaque chanson terminée, ou en réussissant à terminer des défis quotidiens. D’ailleurs, Ubisoft pousse énormément sur son abonnement Just Dance Unlimited, qui débloque un bon paquet de Mojos et surtout plus de 200 titres en provenance des précédents Just Dance. Il est donc possible de bénéficier d’un mois de test et ensuite il sera nécessaire de souscrire à un abonnement au prix abordable. Mais il est encore malheureux de voir cette obligation d’ouvrir le porte-monnaie et de n’avoir aucun autre moyen de débloquer des titres des précédents jeux.

On notera tout de même la présence d’un mode Sweat, mettant l’accent sur la perte de poids plutôt que sur les mécaniques traditionnelles de scoring. Ceci est un mode alternatif qui met en avant l’implication physique plutôt que la difficulté de la chorégraphie des chansons. Il est donc possible de voir apparaître un « calorimètre » afin de pouvoir se rendre compte des calories brûlées lors de chaque session. De plus, il est important de préciser que des efforts ont été effectués quant à l’interface du titre qui permet de s’y retrouver très facilement.

On retrouve également le mode World Dance, qui est le mode de jeu en ligne, permettant de se comparer aux joueurs du monde entier, en suivant une playlist imposée qui est la même pour tous. Toutefois, aucun autre mode de jeu n’existe, que ce soit en local ou en ligne, il n’y donc aucune variation par rapport à ce qu’il se fait depuis plusieurs années.

Conclusion

Désormais sans concurrence, Just Dance règne en maître dans la catégorie des jeux de danse. Sans surprise, cette cuvée 2019 n’introduit aucune nouveauté majeure. Le titre reste toutefois très efficace, avec son gameplay accessible et son concept rôdé. Côté tracklist, on retrouve une quarantaine de morceaux aux styles variés – auxquels viendront se joindre une multitude d’autres morceaux, accessibles via une offre par abonnement. Pour le reste, la direction artistique très particulière du jeu réservera toujours Just Dance à une clientèle avertie et son gameplay simpliste le destinera avant tout aux joueurs débutants, à la recherche d’un titre amusant pour occuper ses soirées entre amis.

LES + :

LES - :


Écrit par : Night et publié le : 28/11/2018 14:48

Test - Review Test - Review